La politique financière

Les objectifs financiers du PLR.Les Libéraux-Radicaux de Pully Paudex Belmont (PLRPPB) peuvent être résumés comme suit:

  • équilibre des comptes communaux sur le moyen terme (5 ans),
  • stabilité, voire diminution de la pression
  • remboursement de la dette à moyen et long
  • respect du principe du "pollueur-payeur".

Equilibre des comptes communaux

Le PLRPPB demande une planification financière à 5 ans visant à assurer, sur cette période, l'équilibre des recettes et des dépenses. Il s'agit d'éviter les actions à court terme, telles qu'une modification du taux d'imposition, nécessitant une correction dès que la situation se rétablit. Mais il s'agit aussi d'étaler les dépenses d'investissement nécessaires en fonction des disponibilités prévisibles.
Par ailleurs, le PLRPPB veut obtenir un rendement au moins "normal" pour tous les actifs de la Commune, en premier lieu pour les immeubles.

Stabilité de la pression fiscale

Dans le droit fil de cette vision à moyen terme, le PLRPPB souhaite une stabilisation de l'imposition du revenu et de la fortune. La charge fiscale vaudoise étant nettement au-dessus de la moyenne suisse, on doit même viser, dans les limites des possibilités communales, à abaisser tendanciellement cette charge. Pour le PLRPPB, l'Etat joue un rôle subsidiaire; on doit donc lui attribuer une quote-part du PIB aussi basse que possible. Le succès du référendum de 2007-2008 contre la hausse des impôts à Pully montre que la politique fiscale du PLRPPB répond aux aspirations et aux besoins de la majorité de la population de la commune.

Réduction de la dette à moyen et long terme

Alors que la dette à court terme peut constituer en tout temps un volant de trésorerie utile, la subsidiarité de l'Etat évoquée ci-dessus commande que la dette à moyen et long terme soit soit proche de zéro en toute circonstance, cas de force majeure excepté. En effet, son coût grève les ressources disponibles en renchérissant inutilement les prestations effectuées en faveur de la population. En outre, elle déresponsabilise les décideurs en reportant la charge financière liée à leurs décisions sur les générations futures. Le PLRPPB encourage donc le remboursement de toute la dette à moyen et long terme dans la mesure des contraintes contractuelles, d'une part, des excédents de recettes disponibles, d'autre part. Il estime également justifié d'aliéner les actifs immobiliers non nécessaires à la réalisation des missions de la Commune.

Respect du principe du "pollueur-payeur"

Pour le PLRPPB, la prise en charge des tâches de la Commune par le "contribuable innocent" doit être maintenue au niveau le plus bas possible. Conformément à ses principes de responsabilisation du citoyen, le financement de ces tâches doit être assuré essentiellement par le consommateur des prestations en découlant, c'est à dire au travers de taxes affectées. Les nouveaux règlements sur la taxation de l'électricité, des eaux et des déchets vont dans le bon sens