Voyages d’élu(e)s : aucune infraction n’a été commise, le PLR Vaud ose espérer que le climat de suspicion prenne fin.

Lausanne, le 26 octobre 2018

Communiqué de presse

Le PLR Vaud a pris connaissance avec satisfaction des résultats de l’enquête préliminaire du procureur général portant sur des voyages effectués par le Conseiller d’État Pascal Broulis et d’autres élu(e)s. Aucune infraction n’a été commise par les élu(e)s. Ils n’ont en particulier bénéficié d’aucun avantage, ce que la missive de trois conseillers communaux d’extrême gauche prétendait. Le PLR Vaud espère que le climat de suspicion actuel, qui est de nature à affecter la confiance que les citoyens peuvent avoir envers leurs élu(e)s, prenne rapidement fin. Ceci sans remettre en question la probité, l’intégrité et l’indépendance dont les élu(e)s doivent faire preuve pour honorer la confiance de la population.

Le PLR Vaud salue en particulier l’efficacité et la célérité des investigations menées par le procureur général du canton de Vaud. Un travail qui met un terme aux conjectures liées à divers déplacements à l’étranger, en Russie ou ailleurs, de représentants de la classe politique vaudoise, et en particulier du Conseiller d’État Pascal Broulis.

Cette enquête préliminaire a permis d’exclure tout lien quelconque entre ces voyages et les dossiers fiscaux de contribuable vaudois ou de société ayant son siège dans le canton de Vaud.

Au vu de cette décision, le PLR Vaud ose espérer que le climat de suspicion entretenu à l’égard de plusieurs élu(e)s, et notamment du responsable du Département des finances et des relations extérieures, et ce depuis le début de l’année, prenne désormais fin. Ce climat est de nature à porter atteinte à la confiance légitime que peuvent avoir les citoyens vaudois envers leurs élu(e)s et leurs institutions.

Le PLR reste attentif, comme il l’a toujours été, à la probité, à l’intégrité et à l’indépendance de ses mandataires politiques. Il ne fait aucun doute que ces qualités sont des valeurs fondamentales pour honorer la confiance de la population. La question de la transparence attendue des élu(e)s fait aujourd’hui partie du débat public. S’il est sain en démocratie de poser des questions, celles-ci doivent l’être dans le respect de certains principes et valeurs. Aux yeux du PLR Vaud, cette transparence a notamment des limites : celles du respect de la personnalité et de la famille.

Contacts:

Marc-Olivier Buffat, président du PLR Vaud, 079 252 78 20

Florence Gross, vice-présidente du PLR Vaud, 079 709 85 68

Alexandre Berthoud, vice-président du PLR Vaud, 078 756 10 08

Laurine Jobin, secrétaire générale du PLR Vaud, 079 936 71 65

Aucune actualité disponible.